CFE-CGC

Notre rôle : nous souhaitons vous aider à mieux comprendre ce qu'est un syndicat, ce qu'est la CFE-CGC en particulier. Quelles sont ses valeurs et ses idées, quelle est sa vision de l'entreprise et des relations au travail ? Mais aussi quelle est son histoire, qu'a-t-elle apporté au droit social et aux institutions françaises et européennes ?

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

Sur Youtube

Sur Facebook

Fegersheim: des syndicalistes de Lilly font part de leur inquiétude face à la suppression de 250 postes

Ce mercredi matin, quelques salariés de l'entreprise Lilly protestent contre la suppression de 250 postes, sur le site de Fegersheim. Cette mobilisation intersyndicale a notamment consisté à distribuer des tracts aux employés venant prendre leur service.

Lilly France a annoncé début janvier un projet de transformation de son site de Fegersheim prévoyant notamment un plan de départs volontaires de 250 personnes. Ce site de production qui emploie près de 1 400 personnes est spécialisé dans les médicaments injectables.

Intervention du délégué Cfe-Cgc Chimie
youtu.be/TB-lR18haf8

www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2019/02/06/fegersheim-des-salaries-de-lilly-protestent-contre-la...Fegersheim: le délégué CFE CGC de Lilly fait part de son inquiétude face à la suppression de 250 postes
... Lire la suite-

2 jours .

Video image

 

Commenter

Fegersheim, le 8 février 2019

Rien ne va plus chez Fegersheim Lilly !

Vente aux enchères chez Lilly Fegersheim– qui dit mieux ?
Telle des cigognes, Lilly Fegersheim fait migrer ses salariés, ses médicaments à l’étranger… mais sans billet retour !

Alors que la direction venait d’annoncer aux partenaires sociaux, la suppression de 250 postes le 8 janvier 2019 sur son site Alsacien. C’est maintenant de 322 postes dont il s’agit ! Cette information est officielle, puisqu’elle a été annoncée par la direction lors d’une réunion extraordinaire du CSE Central des 6 et 7 février dernier.

Pour minimiser l’effet de réduction du personnel, la direction de Lilly France a tenté, sans succès de manipuler les chiffres de réduction du personnel.

Ce chiffre de 322 postes se décompose de la façon suivante : 260 départs volontaires CDI au lieu de 250, dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective et 62 autres postes détruits dont la plupart étaient pourvus par des intérimaires ou du personnel à temps partagé.

La CFE-CGC réseau confédéral dit NON à une restructuration d’une telle ampleur ; très peu d’embauches sont prévues et les réductions d’effectifs auront pour effet de générer des impacts importants sur les conditions de travail, la santé et la sécurité des salariés qui resteront en poste.

La CFE-CGC s’interroge aujourd’hui quant à la pérennité de ce fleuron industriel français, puisque des volumes de production du site vont migrer vers la Chine, l’Italie et les USA ; la direction a annoncé un plan de production réduit de 30% par rapport à 2017 et 2018. Quelle est donc la stratégie à plus ou moins long terme de Lilly pour son site Alsacien qui est pourtant conçu pour une production de grands volumes? Des questions qui restent en suspens ! Afin d’y répondre, le CSE de Lilly Fegersheim a mandaté des cabinets d’avocat et d’expertise.

Les salariés et les syndicats ont manifesté le mercredi 6 février 2019 à l’arrivée sur le site de la DRH France et une banderole de protestation de 10 mètres de long a été apposée à l’entrée du site que la direction a fait arracher avec violence craignant probablement pour leur image entachée par des réductions drastiques d’effectifs.
D’autres actions et manifestations seront programmées pendant toute la période d’information consultation et de négociation qui devrait se terminer au mois de mai 2019.

Cfe-Cgc Chimie
Fédération Chimie Cfe-Cgc

www.cfecgcgrandest.fr/2019/02/14/rien-ne-va-plus-chez-lilly-fegersheim/
... Lire la suite-

3 jours .

Fegersheim, le 8 février 2019

Rien ne va plus chez Fegersheim Lilly  !

Vente aux enchères chez Lilly Fegersheim– qui dit mieux ?
Telle des cigognes, Lilly Fegersheim fait migrer ses salariés, ses médicaments à l’étranger… mais sans billet retour !

Alors que la direction venait d’annoncer aux partenaires sociaux, la suppression de 250 postes le 8 janvier 2019 sur son site Alsacien. C’est maintenant de 322 postes dont il s’agit !  Cette information est officielle, puisqu’elle a été annoncée par la direction lors d’une réunion extraordinaire du CSE Central des 6 et 7 février dernier.

Pour minimiser l’effet de réduction du personnel, la direction de Lilly France a tenté, sans succès de manipuler les chiffres de réduction du personnel.

Ce chiffre de 322 postes se décompose de la façon suivante : 260 départs volontaires CDI au lieu de 250, dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective et 62 autres postes détruits dont la plupart étaient pourvus par des intérimaires ou du personnel à temps partagé. 

La CFE-CGC réseau confédéral dit NON à une restructuration d’une telle ampleur ; très peu d’embauches sont prévues et les réductions d’effectifs auront pour effet de générer des impacts importants sur les conditions de travail, la santé et la sécurité des salariés qui resteront en poste. 

La CFE-CGC s’interroge aujourd’hui quant à la pérennité de ce fleuron industriel français, puisque des volumes de production du site vont migrer vers la Chine, l’Italie et les USA ; la direction a annoncé un plan de production réduit de 30% par rapport à 2017 et 2018. Quelle est donc la stratégie à plus ou moins long terme de Lilly pour son site Alsacien qui est pourtant conçu pour une production de grands volumes? Des questions qui restent en suspens ! Afin d’y répondre, le CSE de Lilly Fegersheim a mandaté des cabinets d’avocat et d’expertise. 

Les salariés et les syndicats ont manifesté le mercredi 6 février 2019 à l’arrivée sur le site de la DRH France et une banderole de protestation de 10 mètres de long a été apposée à l’entrée du site que la direction a fait arracher avec violence craignant probablement pour leur image entachée par des réductions drastiques d’effectifs.
D’autres actions et manifestations seront programmées pendant toute la période d’information consultation et de négociation qui devrait se terminer au mois de mai 2019. 

Cfe-Cgc Chimie
Fédération Chimie Cfe-Cgc

https://www.cfecgcgrandest.fr/2019/02/14/rien-ne-va-plus-chez-lilly-fegersheim/Image attachment

Conseil d'administration de l'Union Départementale CFE-CGC réseau confédéral de la Marne présidée par Benoit Denis , en présence d' Alain Giffard , Secrétaire Général de la Confédération

- Bienvenue du Président,
- validation du dernier CA
- Point sur les comptes de l’UD,
- Information du Président sur la poursuite des mandats
- Elections Chambre d'Agriculture de la Marne
- Point sur les créations syndicales
- Point sur les formations 2019
www.cfecgcgrandest.fr/formation-syndicale/se-former-en-region-grand-est/
- Planning réunions 2019
- Questions Diverses
... Lire la suite-

3 jours .

Conseil dadministration de lUnion Départementale CFE-CGC réseau confédéral de la Marne présidée par Benoit Denis , en présence d Alain Giffard , Secrétaire Général de la Confédération

- Bienvenue du Président, 
- validation du dernier CA
- Point sur les comptes de l’UD,
- Information du Président sur la poursuite des mandats
- Elections Chambre dAgriculture de la Marne   
- Point sur les créations syndicales  
- Point sur les formations 2019 
https://www.cfecgcgrandest.fr/formation-syndicale/se-former-en-region-grand-est/                                 
- Planning réunions 2019 
- Questions Diverses
Load more

Sur Twitter

réalisation : Netcreative