La CFE-CGC en première ligne à La Foire de Châlons-en-Champagne

Source : “Le magazine de la CFE-CGC” Septembre 2021

extrait :

 

De belles rencontres et de bons échanges constructifs à la #FoiredeChâlons 2021 avec de nombreux salariés, adhérents, élus, délégués CFE-CGC, retraités, représentants de fédération et de syndicat, ministres, anciens ministres, présidents de région, députés, conseillers départementaux, candidats à l’élection présidentielle, etc…



Multiples occasions pour l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est d’exprimer ou de rappeler les positions et #valeurs de la CFE-CGC !



Également une bonne réunion de #travail axée sur le développement territorial avec les présidents de nos 10 Comités départementaux et 8 Unions locales !



#Bravo à l’Union locale CFE-CGC de Châlons-en-Champagne pour l’animation du stand CFE-CGC et l’organisation de ce bel événement, comme chaque année : https://lnkd.in/duQDCWAj à la #FoiredeChâlons !


#Merci à nos interlocuteurs pour leur écoute !

UD Marne CFE-CGC Hervé JACQUOT Gilles Postal Viviane FAFET Schmidt François Fédération CFE-CGC-Agro Jean Rottner Julien Denormandie Valérie Pécresse Arnaud Montebourg Xavier Bertrand Rudy NAMUR
Lise Magnier  Valérie Beauvais

Photos Foire de Châlons 2021 : https://lnkd.in/d2t2wyaG

Photos Foire de Châlons 2019 : https://lnkd.in/dwx96iMn

Foire de Châlons 2019


Photos Foire de Châlons 2018 : https://lnkd.in/dVG7n52Z


Photos Foire de Châlons 2017 : https://lnkd.in/dAhMSUXZ


Photos Foire de Châlons 2016 : https://lnkd.in/dGBS8pHM

Informations CESER Grand-Est

L’Union Régionale CFE-CGC Grand-Est a désigné, en janvier 2018,
4 membres au CESER Grand-Est :

  • Alain MONPEURT, Président de l’Union Régionale, Membre de la Commission  Culture, du Pôle Finances et administration régionale, de la Commission de Finances, et membre du Jury du Prix des Solidarités rurales
  • Emmanuel DUSSAUSSOIS, Administrateur de l’UR et Président de l’UD de l’Aube, Membre de la commission Jeunesse, Pôle  Relations extérieures, et Commission Relations Internationales et transfrontalières
  • Martine GALLOIS, Membre de la Commission Innovation, enseignement supérieur et recherche
  • Sabrina GREAU, Secrétaire Générale de l’Union Départementale de la Moselle, Présidente de la Commission Tourisme, membre du bureau

 

Informations relatives aux avis et textes adoptés
dans le cadre du CESER GRAND-EST :

27/04/2021 :

20210427_Information_CESER_Grand_Est_UR

La prochaine réunion plénière se tiendra le 26 mai 2021 (et non le 29 avril)

 

02/02/2021 :

20210202_Information_CESER_Grand_Est_UR

 

 

08/10/2020

20201021_Information_CESER_Grand_Est_UR

30/01/2020

20200130_Information_CESER_UR_GE

18/11/2019

20191118_Information_CESER_UR_GE

10/10/2019 :

20191010_Information_CESER_GE

25/04/2019 :

20190425_Information_CESER_GE

31/01/2019 :

20190131_Information_CESER_GE_UR

20/11/2018 :

20181120_Information_CESER_GRAND_EST nov18

 

Retrouvez plus d’informations sur le CESER Grand-Est :

www.ceser-grandest.fr/

Présentation du CESER

 

La CFE-CGC présente au CESER Grand-Est

Savoir tracer un chemin exigeant et humaniste

Extrait (cliquez pour agrandir) :

Extrait “LE MAGAZINE” CFE-CGC mars 2021

“Tracer un chemin exigeant et humaniste” 

« On ne manage pas du fait des liens de subordination. On doit être capable d’emmener des équipes, ce qui oblige à devenir un vrai leader plus qu’un patron… Le secret de la réussite et du plaisir de travailler, c’est la rencontre, la mise en place et l’accompagnement de belles équipes. On ne peut rien bâtir seul et encore moins si on n’y prend pas de plaisir.»  Alain Monpeurt, Président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est, Délégué Syndical Central CFE-CGC Norauto, extrait “Le MAGAZINE”  CFE-CGC, édition du 24 mars 2021 (pages 38 et 39).

 

Le MAGAZINE CFE-CGC mars 2021

Alain MONPEURT, réélu président de la CFE-CGC Grand Est

J’aborde cette nouvelle mandature avec confiance

J’aborde cette nouvelle mandature avec confiance

“Nous sommes fiers de cette réélection avec l’équipe du Bureau et du Comité Directeur Régional… Notre bilan réalisé lors de notre première mandature se trouve sur notre site… J’aborde cette nouvelle mandature avec confiance. La mise en place de la réforme territoriale, que je soutiens depuis trois ans, va apporter de nouvelles connexions entre les Fédérations et les Unions Territoriales qui composent la CFE-CGC du Grand Est. À présent, notre Comité Régional composé de 40 représentants des Fédérations va décider des actions à mener au plus proche du terrain, en concertation avec les Présidents des Comités départementaux et locaux… La réforme territoriale a pour objectif de nous permettre de fonctionner en mode Développement…” 

Alain Monpeurt, Président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est,
“Le Magazine de l’AGRO”, Fédération Agroalimentaire, N° 216 – avril 2021

Extrait Magazine de l’Agro – N° 216 – avril 2021-

 

 

Alain MONPEURT, réélu président de la CFE-CGC Grand Est

Savoir tracer un chemin exigeant et humaniste

Elections TPE 2021 : La voix des salariés doit être entendue ! Votez CFE-CGC !

Résultats Elections TPE 2021 Grand Est

PV Résultats Elections TPE 2021 France

 

 

 

Résultats élections TPE 2021 Région Grand Est

 

Qu’est-ce qu’une TPE ?

TPE = Très petite entreprise

Une Très petite entreprise est une entreprise qui emploie moins de 10 salariés. Le chiffre d’affaires annuel ou le total du bilan réalisé par une TPE ne doit pas dépasser le plafond de deux millions d’euros. On parle aussi de microentreprises. On compte 3 millions de TPE en France.

 

Les salariés des TPE en quelques chiffres :

LES SALARIÉS DES TPE : 20 % DE L’EMPLOI SALARIÉ

Les entreprises de 1 à 9 salariés regroupent 19 % de l’emploi salarié du secteur privé (hors agriculture), soit 3,3 millions de salariés au 31 décembre 2017. Elles emploient en moyenne 3 salariés, mais 38 % d’entre elles ne comptent qu’1 seul salarié.

LE SECTEUR TERTIAIRE TRÈS REPRÉSENTÉ

Plus des trois quarts des salariés des TPE travaillent dans le tertiaire, les salariés restants se partagent entre les secteurs de la construction et de l’industrie. 38 % des salariés des TPE sont employés dans une entreprise de l’artisanat.

Salariés des TPE, toutes les réponses à vos questions : ici

 

 

La CFE-CGC a souhaité apporter sous forme de guide pratique, les éléments de réponse nécessaires aux salariés des TPE.

Contrat de travail, rémunération, droit à la formation, santé au travail… notre guide vous présente les essentiels du droit du travail. Il n’a pas la prétention d’aborder de manière exhaustive les questions que vous pouvez vous poser. N’hésitez à contacter nos structures territoriales.

Cliquez pour télécharger le guide :

Salarié (e)s des TPE : quels sont vos droits ?

« Les TPE constituent la base de tout le système économique »

Salariés des TPE : qui peut négocier vos droits ?

Votre défense

En termes de négociation collective, votre employeur peut proposer un projet d’accord, dont il sera le seul rédacteur, aux salariés, qui porte par exemple sur la durée et l’aménagement du temps de travail, l’égalité professionnelle, les salaires, etc. Cet accord sera ensuite soumis à l’avis du personnel de l’entreprise, dans le cadre d’un référendum.

Rarement, l’employeur prend cette initiative et il peut s’avérer difficile pour un salarié de voter « contre » l’accord proposé. Les entreprises de moins de 11 salariés, sont, de fait, rarement couvertes par un accord d’entreprise.

Mais pas d’inquiétude, dans ces cas, vous êtes couverts par des accords de branche. Pour préserver/garantir au mieux vos droits de salariés de l’encadrement, la CFE-CGC prône des accords de branche normatifs, couvrant les spécificités des TPE, pour ne laisser personne sur le bas-côté !

La  CFE-CGC  négocie  dans  plus  de   200  conventions collectives. Plus  elle  est  représentative  dans  les branches professionnelles, plus elle pèse face aux organisationsd’employeurs.

https://www.cfecgc.org/temps-forts

Salariés des TPE : Quels sont vos droits ?

Guide des droits des salariés des TPE face au COVID

 

 

 

#TPE  #ToutesPetitesMaisEssentielles

#ElectionTPE2021  #JeVoteCFECGC

 

En savoir plus sur : La Confédération CFE-CGC

Alain MONPEURT, réélu président de la CFE-CGC Grand Est

La CFE-CGC a réuni ses instances interprofessionnelles composant les 10 départements de la Région Grand Est, lors de l’Assemblée Générale régionale qui s’est tenue le 14 janvier 2021 après-midi, en présence de Jean-Philippe TANGHE, trésorier, membre de l’exécutif confédéral et d’Éric LABOURÉ, délégué national.

Le matin du 14 janvier, Alain MONPEURT, entouré de son équipe, présidait le dernier Conseil d’administration de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est, pour la mandature 2016-2021 : 

CA Union Régionale CFE-CGC Grand Est 14 janvier 2021

En vertu des nouveaux statuts récemment adoptés par la Confédération CFE-CGC, puis par les Unions territoriales, l’Union Régionale est à présent constituée d’un Comité Directeur Régional composé de 2 délégués par Fédération (soient 40 membres) et de 2 représentants des retraités (UNIR). S’y ajouteront les Présidents qui seront élus à la tête des 10 Unions départementales, et 5 référents sectoriels (santé, économie-industrie, emploi-formation, protection sociale, pôle public).

Lors de cette AG, Alain MONPEURT (issu de la Fédération de la Métallurgie) est élu Président de l’Union Régionale. Viviane FAFET (déléguée générale de la Fédération CFE-CGC BTP) est élue vice-présidente, en charge du développement. Gilles POSTAL (cadre et élu CSE chez Carrefour, issu de la Fédération Agroalimentaire) est élu Secrétaire Général, Daniel TROUILLOT (retraité, ancien cadre de la Sidérurgie, Fédération Métallurgie) est réélu Trésorier.

Alain MONPEURT, cadre et élu CSE chez Norauto, poursuit son parcours régional construit progressivement depuis vingt ans au fil de plusieurs étapes successives : adhésion à la CFE-CGC (2001), puis conseiller du salarié (2003-2007), représentant syndical au CE Nord-Est de Norauto (2002), secrétaire général CFE-CGC Métallurgie Lorraine (2007), président de la section encadrement du Conseil de prud’hommes de Metz (2008-2016), président de l’Union Départementale CFE-CGC de la Moselle (2012-2015), président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est (2016), membre du Conseil Économique social et Environnemental (CESER) Grand Est (2018), président de la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) Alsace Moselle (élu le 9 mars 2020).

Entouré d’une équipe élargie, il entamera son second mandat à la tête d’une Union régionale axée notamment sur l’écoute, l’assistance et la prise en compte des besoins des salariés de l’encadrement au regard de cette crise sanitaire inédite, la création de nouvelles sections syndicales et de structures d’accompagnement, ainsi que la formation des militants et adhérents. Il procédera, dans les semaines à venir, à la mise en place des Unions Départementales et locales situées sur les principaux bassins d’emplois, en vue de pérenniser et renforcer la représentativité de la CFE-CGC dans les entreprises, au plus proche du terrain.

L’Union Régionale CFE-CGC Grand Est (Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Marne, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges), sixième région en nombre d’adhérents, s’adresse aux classes moyennes, tout en gardant sa spécificité qui est d’être la voix des techniciens, agents de maîtrise, forces de vente, cadres, ingénieurs et à ceux qui ont vocation à le devenir – c’est-à-dire, à des salariés dont les fonctions comportent responsabilité, initiative et/ou commandement, ceci pour les secteurs privé et public. La CFE-CGC est la première organisation syndicale de l’encadrement.

La CFE-CGC a signé l’accord national interprofessionnel sur le Télétravail qui rappelle notamment le fait que sa mise en place passe par un accord collectif, une charte ou un accord de gré à gré entre l’employeur et le salarié. Il donne ainsi à chaque entreprise un cadre pour mettre en place de manière durable le télétravail dans un contexte de crise sanitaire marqué par la généralisation de la continuité d’activité à domicile (CAD) dans des conditions souvent dégradées et pour laquelle les organisations syndicales, la CFE-CGC en tête, demandaient la mise en place de garanties collectives. Ce texte explicite clairement que les représentants du personnel, élus ou mandataires, bénéficient, en vertu de la loi, de moyens de fonctionnement équivalents, qu’ils soient dans les locaux de l’entreprise ou en télétravail.

La CFE-CGC vient également de signer en janvier, l’accord national interprofessionnel sur la Santé au Travail. Cet accord ancre la priorité de la prévention primaire en santé au travail ce qui constitue une avancée notoire. Il réaffirme les principes fondamentaux en matière de responsabilité de l’employeur. Le périmètre de la prévention des risques s’ouvre à l’organisation du travail tandis que les risques psychosociaux inhérents à l’activité professionnelle trouvent enfin leur place. Il renforce des outils existants et en crée de nouveaux.

La CFE-CGC lance sa campagne pour les élections TPE. Du 22 mars au 6 avril 2021, près de 4,5 millions de salariés des TPE et des particuliers employeurs vont être appelés à voter par voie postale ou électronique. Ils éliront les représentants syndicaux qui les représenteront durant quatre ans pour négocier les conventions et les accords collectifs au niveau des branches professionnelles, siéger dans les conseils de prud’hommes, entre autres. Un enjeu de taille pour ces salariés dont les employeurs, selon le ministère du Travail, recourent davantage aux contrats à durée déterminée (CDD), au temps partiel et aux emplois aidés, que les entreprises de 10 salariés ou plus. Dans ces contextes, le rôle des militants CFE-CGC est d’autant plus important : ils sont eux-mêmes cadres, agents maîtrises, techniciens et ils connaissent les zones d’ombres du code du Travail, les questions d’autonomie et de responsabilité, la gestion des urgences, la flexibilité des horaires, les problèmes que crée la distance domicile/lieu de travail, l’activité partielle, etc. Et ils peuvent s’appuyer sur les juristes de leurs structures syndicales pour aider les salariés des TPE.

 

Newsletter Fédération de la Métallurgie CFE-CGC :

 

L’ami hebdo Lorraine :

 

 

Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) :

https://www.dna.fr/economie/2021/01/19/alain-monpeurt-cfe-cgc-grand-est

 

La Semaine : édition Thionville / Metz / Nancy :

Grand Est : Alain Monpeurt réélu à la tête de la CFE-CGC

Alain Monpeurt à la tête de la CFE-CGC Grand-Est

 

https://www.gazettemoselle.fr/article/alain-monpeurt-president-de-lunion-regionale-grand-est-de-la-cfe-cgc

https://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/12/18/un-nouveau-comite-mis-en-place

 

 

 

Mobilisation du 24 juillet pour l’avenir de Smart

L’union Régionale CFE-CGC Grand-Est
présente sur le terrain, auprès des sections et des salariés
de Smart et des entreprises sous-traitantes

Le Président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est
et le Président de l’Union Départementale CFE-CGC de la Moselle

Alain Monpeurt, Président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est
s’est entretenu avec les élus locaux représentés par
Céleste Lett, Président des Maires de Moselle

Mario MUTZETTE, Délégué Syndical CFE-CGC,
s’exprime devant la Sous-Préfecture


Un millier de manifestants dans les rues du Centre-ville de Sarreguemines

Vente de l’usine Smart : la mobilisation
dans les rues de Sarreguemines

Vente de Smart Hambach :
le point de vue de la CFE-CGC

Voir la suite :

Vente de Smart : Mario MUTZETTE (CFE-CGC) rencontre la Ministre

Smart Hambach : “Comment pouvons-nous être sacrifiés de cette manière ?”

“Comment pouvons-nous être sacrifiés de cette manière ?”

Mario MUTZETTE a été reçu, avec les collègues de l’intersyndicale,
mercredi 22 juillet au Ministère à Bercy

Bercy surprend et satisfait les syndicats,

la ministre à Hambach la semaine prochaine

« Daimler veut nous vendre… et vite ! »

“Le CSE extraordinaire de Smart, ce jeudi, a permis de révéler que le constructeur britannique Ineos Automotive était bel et bien le seul candidat actuellement sur les rangs pour racheter l’usine. « C’est même “le” candidat idéal pour Daimler », regrettent les syndicats qui préféreraient jouer la montre.

Les salariés et sous-traitants de l’usine Smart restent sur leur faim. À l’issue du CSE extraordinaire qui s’est tenu ce jeudi 16 juillet, aucune véritable nouvelle information n’a été communiquée aux représentants syndicaux. Autour de la table étaient pourtant réunis deux hauts responsables de Mercedes-Benz Cars : Florian Hohenwarter, pour la partie usines, et Joachim Follmann, pour la partie stratégie.

« La seule réponse qu’on a obtenue, c’est la certitude que Daimler veut nous vendre, et vite ! Et que d’autres usines du groupe seront touchées à l’avenir », indique Emmanuel Benner (CFTC).

« Nous avons pourtant des résultats d’usine avec des indicateurs de performance excellents qui nous classent régulièrement parmi le top 3 des usines Daimler.

Comment pouvons-nous être sacrifiés de cette manière ? »,
fustige Mario Mutzette (CFE-CGC).

Ne pas confondre vitesse et précipitation !

L’inquiétude dans les rangs de l’intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, CFTC et CFDT) est d’autant plus grande que «  Daimler semble se focaliser uniquement sur l’offre d’Ineos Automotive, sans se laisser le temps d’étudier d’autres offres potentielles », confie Patrick Hoszkowicz (CFDT). « Daimler souhaite même inviter des responsables d’Ineos dès notre prochain CSE ». La date n’a pas encore été fixée.

Les choses vont vite. Trop vite au goût des syndicats qui préféreraient jouer la montre. « On ne sait toujours pas sur quoi porterait exactement le rachat, ni quel sera l’avenir des salariés et des sous-traitants. Sur quelle base voulez-vous que l’on négocie quoi que ce soit ? C’est un long combat qui commence et qui portera sur une seule priorité : sauvegarder tous les emplois. »”

Source : Le Républicain Lorrain, édition du 10/07/2020 :
https://www.republicain-lorrain.fr/economie/2020/07/10/smart-daimler-veut-nous-vendre-et-vite

Source : Le Républicain Lorrain, édition du 19/07/2020 :
https://www.republicain-lorrain.fr/economie/2020/07/19/daimler-met-une-croix-sur-smartville

Tract smart appel 24 juillet 2020

Mobilisation du 24 juillet
pour l’avenir de Smart

Voir la suite :

Vente de Smart : Mario MUTZETTE (CFE-CGC) rencontre la Ministre

Voir ou revoir aussi :

SMART délocalisée en Chine : les emplois sécurisés

Smart Hambach : « On est repartis pour au moins 15 ans,
et on ne peut que s’en réjouir. » Mario Mutzette DSC CFE-CGC smart

La CFE-CGC smart Hambach se réjouit de pouvoir produire
le 1er modèle de marque MERCEDES made in France

Smart : l’avenir des emplois inquiète des sous-traitants

39 heures pour tous chez Smart

Les salariés de Smart disent « oui » au retour aux 39 heures

Retour aux 39 heures chez Smart :
« un oui majoritaire des salariés, mais un risque de clivage »

« On parle de charte, on nous dit que l’emploi est garanti,
mais on ne parle pas des conditions de travail, des pertes de salaire »

Daimler va produire des Mercedes en France

Mise en place du CSE chez Smart France avec de beaux résultats pour la CFE-CGC

La CFE-CGC smart devient la 2ème organisation syndicale de l’entreprise !

Mario Mutzette, DSC CFE-CGC smart France

Reprise du travail : Il faut que toutes les conditions de sécurité soient réunies et que ce soit discuté avec les partenaires sociaux

« Nous sommes évidemment pour une reprise dès que possible. À condition de mettre les gestes barrière en place, de disposer de masques… Il faut que toutes les conditions de sécurité soient réunies et que ce soit discuté avec les partenaires sociaux. Il faut faire attention à ne pas s’emballer non plus. Des autorisations de reprise arrivent tous les jours et je comprends l’impatience des chefs d’entreprise, mais je pense que nous avons besoin plus que jamais de dialoguer. Il faut avancer au cas par cas. Notre préoccupation, c’est la sécurité des salariés pour éviter, demain, d’avoir un problème plus conséquent. On a démontré notre capacité à transformer la contrainte en opportunité. Il faudra en tirer les enseignements pour réorganiser le travail. »

Alain Monpeurt, président de l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est

Article publié dans « Le Républicain Lorrain » du 17 avril 2020 sur les conditions de reprise du travail post confinement Coronavirus : https://www.republicain-lorrain.fr/education/2020/04/17/unanimite-syndicale-sur-les-conditions-de-securite

COVID-19 : vos questions, nos réponses

réalisation : Netcreative