journée d’information à destination des délégués syndicaux et des nouveaux élus CSE, en partenariat avec « FETE »

L’union Départementale CFE-CGC de l’AUBE organise une journée d’information à destination des délégués syndicaux et des nouveaux élus CSE, en partenariat avec « FETE ».

Cette journée, ouverte à tous, se déroulera le 15 octobre 2019 dans les locaux de l’UD 10, 2A boulevard du 1ER RAM, 10000 TROYES, de 10h00 à 16h00.

Le repas de midi sera pris en commun et assuré par l’UD. En revanche, aucun frais de déplacement ne sera pris en charge.

Si vous souhaitez participer à cette journée, n’hésitez pas à vous inscrire par mail à ud10@cfecgc.fr en nous précisant vos nom, prénom, adresse postale, mail, téléphone et entreprise.

 

Informations CESER Grand-Est

L’Union Régionale CFE-CGC Grand-Est a désigné 4 membres au CESER Grand-Est :

  • Alain MONPEURT, Président de l’Union Régionale, Membre de la commission  Culture, Pôle finances et administration régionale, et commission Finances
  • Emmanuel DUSSAUSSOIS, Administrateur de l’UR et Président de l’UD de l’Aube, Membre de la commission Jeunesse, Pôle  Relations extérieures, et commission relations internationales et transfrontalières
  • Martine GALLOIS, Membre de la commission innovation, enseignement supérieur et recherche
  • Sabrina GREAU, Secrétaire Générale de l’U.D. de la Moselle, Présidente de la commission Tourisme, membre du bureau

 

informations relatives aux avis et textes adoptés dans le cadre du CESER GRAND-EST

 

25/04/2019 :

20190425_Information_CESER_GE

31/01/2019 :

20190131_Information_CESER_GE_UR

20/11/2018 :

20181120_Information_CESER_GRAND_EST nov18

 

Retrouvez plus d’informations sur le CESER Grand-Est :

www.ceser-grandest.fr/

 

La CFE CGC défend le droit local

Un décret du 21 décembre 2018 a supprimé un pan entier des règles locales relatives à l’apprentissage. Ces dispositions, qui régissent le contrôle de l’apprentissage, donnaient d‘excellents résultats. L’efficacité du système d’inspection de droit local n’est plus à démontrer : chaque inspecteur réalise près de 250 visites de terrain par an et le taux de recours prud’homal est deux fois moins élevé que dans les autres départements français. Le dispositif d’Alsace-Moselle comprend un contrôle préventif, alors que les règles qui s’y substitueraient instaurent un contrôle purement répressif.

À ces critiques sur le fond de la réforme s’ajoute l’absence de consultation préalable des organismes dont la consultation était pourtant requise par les textes.  En effet, le comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP), dont est membre la CFE-CGC, n’a pas été consulté sur l’abrogation de ces dispositions de droit local.

La CFE-CGC a décidé de défendre le droit local. Elle a, à cet effet, saisi le Conseil d’État d’un recours en annulation du décret du 21 décembre 2018.

Journal officiel du décret du 21/12/18

joe_20181223_0297_0048

Recours de l’Union Régionale CFE CGC Grand-Est :

recours en annulation du décret n 2018-1210 du 21 décembre 2018

Communiqué de presse de l’Union Régionale :

com presse ur droit local 280219

Rien ne va plus chez Lilly Fegersheim !

Fegersheim, le 8 février 2019

 

Rien ne va plus chez Lilly Fegersheim !

Vente aux enchères chez Lilly Fegersheim– qui dit mieux ?

Telle des cigognes, Lilly Fegersheim fait migrer ses salariés, ses médicaments à l’étranger… mais sans billet retour !

 

Alors que la direction venait d’annoncer aux partenaires sociaux, la suppression de 250 postes le 8 janvier 2019 sur son site Alsacien. C’est maintenant de 322 postes dont il s’agit !  Cette information est officielle, puisqu’elle a été annoncée par la direction lors d’une réunion extraordinaire du CSE Central des 6 et 7 février dernier.

 

Pour minimiser l’effet de réduction du personnel, la direction de Lilly France a tenté, sans succès de manipuler les chiffres de réduction du personnel.

 

Ce chiffre de 322 postes se décompose de la façon suivante : 260 départs volontaires CDI au lieu de 250, dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective et 62 autres postes détruits dont la plupart étaient pourvus par des intérimaires ou du personnel à temps partagé.

 

La CFE-CGC dit NON à une restructuration d’une telle ampleur ; très peu d’embauches sont prévues et les réductions d’effectifs auront pour effet de générer des impacts importants sur les conditions de travail, la santé et la sécurité des salariés qui resteront en poste.

 

La CFE-CGC s’interroge aujourd’hui quant à la pérennité de ce fleuron industriel français, puisque des volumes de production du site vont migrer vers la Chine, l’Italie et les USA ; la direction a annoncé un plan de production réduit de 30% par rapport à 2017 et 2018. Quelle est donc la stratégie à plus ou moins long terme de Lilly pour son site Alsacien qui est pourtant conçu pour une production de grands volumes? Des questions qui restent en suspens ! Afin d’y répondre, le CSE de Lilly Fegersheim a mandaté des cabinets d’avocat et d’expertise.

 

Les salariés et les syndicats ont manifesté le mercredi 6 février 2019 à l’arrivée sur le site de la DRH France et une banderole de protestation de 10 mètres de long a été apposée à l’entrée du site que la direction a fait arracher avec violence craignant probablement pour leur image entachée par des réductions drastiques d’effectifs.

D’autres actions et manifestations seront programmées pendant toute la période d’information consultation et de négociation qui devrait se terminer au mois de mai 2019.

 

Contact :

Michel Muller

DSC CFE-CGC de Lilly

Mail : michel.muller.67114@gmail.com

CFECGC 2019_02_08 Com presse CFE-CGC Lilly

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/restructuration-lilly-fegersheim-322-postes-supprimes-apres-cfe-cgc-1620537.html

 

http://www.miroirsocial.com/actualite/16834/tels-des-cigognes-lilly-fegersheim-fait-migrer-ses-salaries-et-ses-medicaments-mais-sans-billet-retour

 

https://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2019/02/06/fegersheim-des-salaries-de-lilly-protestent-contre-la-suppression-de-250-postes

 

Comité Social et Economique : l’accord chez Norauto

Pour en savoir plus :

Accord CSE négocié et signé par la CFE-CGC NORAUTO

Le Comité économique et social (CSE) remplace les représentants élus du personnel dans l’entreprise. Comment mettre en place cette nouvelle instance ? Illustration concrète avec Alain Monpeurt, délégué syndical central CFE-CGC chez Norauto.

 

Voici les détail des accords :

Accord structurel de Mise en place du CSE Norauto

Avenant interprétatif accord CSE Norauto

 

 

Accord CSE négocié et signé par la CFE-CGC : Norauto met la barre haut !

La CFE-CGC NORAUTO signe un accord CSE innovant

Comité Social et Economique : un accord innovant chez Norauto

 

 

En passant par la Lorraine…

Les adhérents du syndicat CFE-CGC Métallurgie Lorraine se sont réunis à Metz Hauconcourt, mercredi 24 octobre 2018, en Assemblée Générale pour faire le bilan des actions des 4 dernières années (rapport d’activités 2014/2018), ratifier le rapport financier de la mandature, définir les perspectives et actions pour les 4 années à venir, valoriser notamment les Délégués Syndicaux qui réalisent le plus grand nombre d’adhésions, mettre à l’honneur les adhérents totalisant le plus d’ancienneté, désigner le nouveau Conseil Syndical et les membres de la Commission de contrôle financier pour la mandature 2014/2018, et se retrouver autour d’un cocktail dînatoire convivial.

L’assemblée Générale présidée par Alain MONPEURT, Secrétaire Général du syndicat et Président du syndicat par intérim, s’est déroulée en présence notamment de Jean-Yves HEMERY, Secrétaire Général de la Fédération de la Métallurgie CFE-CGC, Éric LABOURÉ, Délégué Confédéral et membre du Bureau fédéral, Simon-Pierre POLICCIARDI, Secrétaire Confédéral, Xavier LE COQ, Délégué Confédéral et membre du Bureau fédéral, Daniel TROUILLOT, Président de l’Union Départementale de la Moselle, Emmanuel DUSSAUSSOIS, Président de l’Union Départementale de l’Aube, et Laurent FOURNET, Secrétaire Général de l’Union Locale de Châlons-en-Champagne, en charge de la communication pour l’Union Régionale CFE-CGC Grand Est.


Sur cette photo : Daniel TROUILLOT, Simon-Pierre POLICCIARDI, Éric LABOURÉ, Sébastien BATHELIER (candidat à la Présidence du Syndicat de la Métallurgie Lorraine), Xavier LE COQ, Jean-Yves HEMERY, et Alain MONPEURT, qui est aussi Président de l’Union Régionale Grand Est.

Un hommage a été rendu à Gilles HEMMERLING, Président du Syndicat depuis 2007, décédé fin 2017.


Le rapport d’activités qui fait état d’une progression notable de 20% du nombre d’adhésions depuis le début de la mandature (+88% sur 8 ans et +174% sur 10 ans !). Le rapport mentionne l’ensemble des actions entreprises par le syndicat a été approuvé à l’unanimité des membres présent et représentés. Le bilan financier, présenté par Thierry TOZZI, approuvé chaque année par le Conseil Syndical, puis publié conformément à la législation, été ratifié à l’unanimité par l’Assemblée Générale.

Les sections syndicales ayant réalisé le plus grand nombre d’adhérents ont été mises à l’honneur et récompensées. Il s’agit des sections de SOVAB représentée par Alexandre DEIDDA, VIESSMANN représentée par Didier ZIMNY, FERCO représentée par Régis IDOUX, PSA Trémery représentée par Michel FRAISEAU, PSA Borny représentée par Jean-Jacques STEIMETZ, NORAUTO représentée par Alain MONPEURT, LORMAFER représentée par Thierry TOZZI, FONDERIE LORRAINE représentée par Ismet GUR, MAGNA CHASSIS représentée par Étienne BRUDER et GRUNDFOS représentée par Pascal TOURCHER.

C’est une tradition lors de chaque Assemblée Générale du Syndicat : les adhérents les plus anciens et les plus fidèles ont été mis à l’honneur, très largement applaudis et récompensés sur scène pour la remise de leur diplôme et d’un cadeau du syndicat par Alain MONPEURT. Extrait vidéo :

Il s’agit de : Antoine LITTNER (46 ans d’ancienneté), Jean-Claude LEGRAND (34 ans), André VINVENT (34 ans), Michel WEISSENBERGER (34 ans), Jean-Luc HAAG (28 ans), Raymond KOCHERSPERGER (24 ans), Jean-Louis KIEFFER (24 ans), Florence LAUCH (24 ans), Sylvain FORATO (20 ans), André CAPUTO (20 ans) et Marc EINSWEILER (20 ans). Félicitations !

 

Élection du Conseil Syndical pour la mandature 2018 / 2022 :

L’Assemblée Générale a ensuite procédé à l’élection du Conseil Syndical qui administrera le Syndicat pour les 4 années à venir. Les 15 candidats pour le nouveau Conseil ont été élus à la majorité.

Le Conseil Syndical 2018/2022 sera ainsi composé de Sébastien BATHELIER (candidat à la Présidence), Alain MONPEURT (candidat Secrétaire Général), Didier ZIMNY (candidat vice-président Moselle), Serge HOLLEVILLE (candidat vice-président Meurthe-et-Moselle), Alexandre DEIDDA (candidat Secrétaire Général adjoint), Thierry TOZZI (candidat Tésorier), Jean-Luc HAAG (candidat Trésorier adjoint), Pascal MULLER, Laura BOUTRON, Sandra BIACHE, Michel FRAISEAU, Mario MUTZETTE, Régis IDOUX, Jean-Jacques STEIMETZ et Timothy HANNIS. Félicitations !

Le nouveau Conseil Syndical se réunira, conformément aux statuts, le 5 novembre 2018 à Longeville-lès-Metz, pour élire, en son sein, les membres du nouveau Bureau du Syndicat.

Les candidats membres de la Commission de Contrôle financier qui ont été élus à l’unanimité sont : Pierre-Alexis KUHN, Dominique GAUTHIER et Christophe BURKHARD. Félicitations !

 

Discours de Jean-Yves HEMERY,
Secrétaire Général de la Fédération de la Métallurgie CFE-CGC 

Ouverture du discours de Jean-Yves HEMERY,
Secrétaire Général de la Fédération de la Métallurgie :

L’intervention de Jean-Yves HEMERY, en synthèse :

« Je remercie Alain MONPEURT pour son invitation et présente les excuses de Gabriel ARTERO, Président de la Fédération de la Métallurgie CFE-CGC, qui s’efforce toujours d’être présent mais il est retenu ce jour par une autre Assemblée Générale à LYON.

Gilles HEMMERLING, qui manque à toutes et à tous, a passé à peu près la même durée au bureau de la Fédération et il nous manque aussi. Cette impulsion qu’il a donnée à votre syndicat, fait qu’il a le record de croissance des syndicats de la Fédération et c’est tout à fait remarquable. Je vous souhaite de réussir, même si nous savons tous que c’est difficile. Merci au Conseil Syndical et au bureau qui ont contribué à cette belle réussite et bon courage à celles et ceux qui entrent dans cette nouvelle équipe un peu féminisée. Cela dit, il reste des progrès à faire, espérons qu’il y ait des femmes au prochain bureau !  Des efforts sont faits mais c’est difficile, car dans nos métiers, il y a peu de femmes (21 %). La loi REBSAMEN, qui a rendu obligatoire la mixité dans toutes les élections professionnelles, complique la vie mais c’est salutaire.

Je vous propose de débattre sur l’un des sujets importants, notamment :

  • L’évolution du dispositif conventionnel de la Métallurgie,
  • La mise en place des CSE,
  • L’actualité au niveau Interpro (Assurance chômage, réforme des retraites, formation professionnelle…)
  • Le Congrès Fédéral à TROYES,
  • L’AGE relative à la réforme des statuts confédéraux des Unions Territoriales

Deux sujets sont retenus par les membres de l’assemblée :

Un peu plus de 9 000 CSE ont été mis en place dans les entreprises du secteur privé. Le nombre de mandats est réduit de 30 % de mandats mais globalement, les résultats sont plutôt satisfaisants pour la CFE-CGC. Il convient de communiquer les résultats à la Fédération, surtout s’ils sont bons, bien entendu. 20 à 25 % des CSE seront mis en place en 2019, c’est un gros chantier et énormément de travail pour tous. Au niveau de la Fédération, des modèles de CSE seront mis à disposition, c’est un peu tardif mais cela représente également un gros travail.

En Alsace-Moselle, 4 collèges ont été négociés par la CGT et ce, jusqu’à ce que les négociations de la CCN soient terminées. En attendant et si un accord peut être trouvé sur le nombre de collèges avec les autres organisations syndicales et qu’il est voté à l’unanimité, il faut en profiter pour revenir à 3, sachant qu’il y a toujours un collège encadrement lorsque le nombre de cadres, dans l’entreprise, est supérieur à 25. En cas de doute, il est recommandé de consulter les juristes de la Fédération.

  • LA CCN 

Actuellement, il existe 78 CCN Territoriales dont une CCN Nationale Ingénieurs et Cadres et une CCN Nationale Sidérurgie. Une remise à plat total du tissu conventionnel est en cours et devrait aboutir fin 2019, mais il n’est toutefois pas certain que la CFE-CGC signe. Deux années seront ensuite nécessaires à sa mise en place. 9 thèmes sont à négocier, le dernier étant le dialogue social. Seules 4 organisations syndicales sont représentatives puisque la CFTC n’existe plus au niveau national. Quant à la CGT, elle a déjà fait savoir qu’elle ne signera pas. Au niveau du poids de signature, la 1èreorganisation syndicale est la CGT avec 30 %, suivie de la CFDT, avec 29 %, de la CFE-CGC, avec 22 % puis de FO, avec 18.5 %. Du côté patronal, l’UIMM représente 12 000 adhérents sur 4 000 entreprises.”

Un débat s’instaure au sujet des critères et du nouveau système de cotation de classification.

L’analyse des emplois sera définie par 6 critères classants communs à tous les emplois (système de points). Ce sera la fonction qui sera prise en compte et non plus le poste ou le diplôme. Les fiches de poste seront réévaluées tous les deux ans ou en cas de changement de poste.

Pour conclure, Jean-Yves HEMERY remercie les participants pour ce débat animé et précise que tout n’est pas encore négocié. La Fédération a déjà participé aux séances de cotation et des formations seront organisées, le moment venu, pour tous les DS (2 000 au niveau de la Métallurgie).

 

Christine MARTIN DIT-BUGNARD, Responsable administrative de l’Union Régionale
a été félicitée et applaudie pour son dévouement et son implication

et un cadeau lui a été remis par Sébastien BATHELIER :

 

 

Pour télécharger l’extrait du compte-rendu de l’Assemblée Générale, cliquez ici :

Extrait_Compte-rendu_AG_CFE-CGC_Metallurgie_Lorraine _24-10-18

Il s’agit d’un extrait : pour des raisons de confidentialité, les chiffres concernant
notamment les adhérents par section ne figurent pas dans ce document.

Le compte-rendu détaillé est disponible via l’accès adhérents de ce site :
-> Téléchargements -> Assemblée Générale Ordinaire

 

Les photos sur publiées sur la page Facebook du Syndicat -> cliquez sur ce logo :

 

 

fête des voisins au travail à Strasbourg

Jeudi 4 octobre, à l’initiative de militants de la CFE-CGC CAP GEMINI / FIECCI ( http://www.fieci-cfecgc.org/ ), la fête des voisins au travail était organisé à  l’Espace Européen de l’entreprise (13 rue de Copenhague à Schiltigheim) , occasion d’organiser un moment de convivialité entre salariés.

« La Fête des Voisins au Travail » s’inscrit pleinement dans les démarches de réflexion et d’action sur la responsabilité sociale des entreprises avec pour objectifs :

  • prolonger sa vocation d’accélérateur de lien social au profit de tous,
  • accompagner et encourager dans l’ancrage territorial toutes les entreprises, créatrices de valeurs et d’inclusion.
  • répondre à partir d’un événement ponctuel, à un authentique besoin de convivialité, de lien et de solidarité dans l’entreprise,
  • Interpeller chacun sur l’amélioration de son implication solidaire, humaine et durable dans son lieu de travail,
  • Promouvoir et partager les bonnes pratiques auprès du plus grand nombre.

Depuis 2011, au niveau national, La CFE-CGC est cofondatrice de “La fête des voisins au travail”, une déclinaison de la fête des voisins… dans les entreprises !

Merci à tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette manifestation :

  • l’union départementale CFE CGC 67
  • CFE CGC Cap Gemini
  • Malakoff Médéric
  • CFE-CGC SNB SG
  • Boulangerie “au fournil du parc Strasbourg”

 

23ème congrès du syndicat “métiers de l’emploi” à Strasbourg

Le syndicat “métiers de l’emploi” a tenu son 23ème congrès à Strasbourg du 25 au 27 septembre 2018.

La MACIF, partenaire de la CFE-CGC était présente.

Nathalie MAKARSKI, Présidente de la Fédération des Services Publics CFE-CGC, était présente avec Martine KERYER, secrétaire nationale de la santé au travail et du Handicap de la CFE-CGC.

Le Président de la CFE-CGC, François HOMMERIL, est intervenu le dernier jour du congrès.

 

 

 

 

 

la CFE-CGC mobilisée pour sauver des emplois à l’usine ALBEA à Sainte-Menehould

Les salariés d’ Albéa de Sainte-Ménehould (51) déterminés à défendre leurs services administratifs où 9 emplois sont menacés.

Delphine ADAM, de la CFE-CGC, est la porte-parole de l’intersyndicale.

Son intervention au journal de France Bleu Champagne Ardenne du 28/09/18

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/greve-chez-albea-a-sainte-menehould-neuf-postes-supprimes-les-syndicats-en-craignent-d-autres-1538145178

Article paru dans le quotidien régional de l’Union ;

http://www.lunion.fr/114197/article/2018-09-28/les-salaries-d-albea-de-sainte-menehould-determines-defendre-leurs-services

reportage sur France 3 Champagne Ardenne du 27/09/18 :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/sainte-menehould/marne-deuxieme-jour-greve-soixantaine-salaries-albea-1549456.html

Les militants de la CFE-CGC se sont mobilisés

Foire de Châlons 2018 : des militants engagés au quotidien sur le terrain

Foire de Chalons 2018 flyers

 

 

Élections dans la Fonction publique en décembre 2018, puis dans les Chambres d’agriculture en janvier 2019 : les prochains mois seront décisifs pour la représentativité des syndicats.
Pour conforter la capacité de la CFE-CGC à négocier et signer des accords collectifs, nos militants oeuvrent au quotidien pour défendre les droits des salariés et des agents. Parmi nos chevaux de bataillle : la reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel (SEP) comme maladie professionnelle et l’insertion des personnes en situation de handicap.

Pour en savoir plus sur les actions développées par la confédération, Alain Monpeurt, Président de l’Union régionale CFE-CGC Grand-Est, et le Conseil d’Administration vous invitent à venir à la rencontre de vos représentant(e)s sur le stand CFE-CGC .

31/08 : Inauguration par Alain Giffard, Secrétaire Général Confédéral CFE-CGC http://www.cfecgc.org/ et Alain Monpeurt.

03/09 : Dominique Zaug, président du Syndicat national des Territoriaux CFE-CGChttp://www.fptcgc.fr/ ) et Nadège Carré, responsable syndicale d’Acteurs Santé CFE-CGChttps://acteurs-sante.fr/ )

04/09 : Christophe Roth, délégué national confédéral CFE-CGC en charge du Handicap ( http://handiblog.cfecgc.org/ ) et membre du comité national du Fonds d’insertion des personnes handicapées de la fonction publique ( http://www.fiphfp.fr/ ) et Nathalie Markaski, présidente de la Fédération Services publics CFE-CGChttp://www.cfecgcfp.org/ )

05/09 : Walter Ceccaroni, président d’Action et Démocratiehttps://actionetdemocratie.com/ ) et Gabriel Febvay, président d’Acteurs Santé CFE-CGC

06/09 : Pascal Lefeuvre, Président de la Fédération Agroalimentaire CFE-CGC ( http://www.cfecgcagro.org/ ), François Serpaud, secrétaire général de la fédération Agro CFE-CGC, Thierry Faraut, président du Syndicat national d’encadrement du groupe Carrefour (SNEC – http://www.cfecgc-carrefour.org/ )  et  Laurent Peix, président du Syndicat national du commerce de détail et de la distribution (SNCDD – http://www.cfecgc-sncdd.org/ )

07/09 : François Hommeril, Président confédéral CFE-CGC et  Simon-Pierre Policciardi, Secrétaire National Confédéral de la CFE-CGC en charge du secteur public

10/09 : Représentant de l’UNIR CFE-CGC (Union nationale interprofessionnelle des retraités).

 

Un événement à suivre également sur : les réseaux sociaux.
et sur l’album Facebook “Foire de Châlons-en-Champagne 2018” :

 

 ——————————————————————————————————————

 

RÉTROSPECTIVE :

 

FOIRE DE CHALONS 2017 : Cliquez sur l’image ci-dessous :

 

 

——————————————————————————————————————–

 

FOIRE DE CHÂLONS 2017 et 2016 : cliquez sur l’image ci-dessous :

réalisation : Netcreative